pokemon-go-cet-homme-quitte-son-job-pour-devenir-dresseur-a-plein-temps

Pokemon Go : cet homme quitte son job pour devenir dresseur à plein temps.

La folie Pokemon Go

Il n’y aura pas un jour sans anecdote. Depuis la sortie officielle du jeu Pokemon Go qui a eu lieu le 6 juillet en Australie, les histoires plus délirantes les unes que les autres se multiplient. Aujourd’hui on vous présente la folie de cet homme.

Tom Currie, âgé de 24 ans, est un dresseur de Pokémons à plein temps. Un nouveau job ? Non ! Ce néo-zélandais a quitté son travail du jour au lendemain pour parcourir la Nouvelle-Zélande pendant les deux prochains mois à la recherche des 151 créatures que l’on peut attraper dans le jeu. Ce jeu utilise la réalité augmentée et la géolocalisation. Pour capturer des Pokémons il faut se déplacer en explorant les alentours. Et ça, Tom l’a bien compris ! Quel que soit le temps, il sera sur la route en train de chasser des Pokémons plus ou moins rares. Son but : les attraper tous ! Vous pouvez suivre ces aventures et l’évolution des ses Pokémons sur son compte Instagram.

Cette histoire, qui pourrait être un gros mensonge est bien réelle puisqu’elle a été relayée par le très sérieux site The Guardian qui a eu l’occasion d’interviewer le jeune homme. Ce jeu lui a permis de faire quelque chose dont il rêvait, quelque chose qu’il n’aurait jamais oser faire sans :  « Vivre une aventure. Je travaille depuis six ans et j’avais vraiment besoin d’une pause. Pokémon m’a donné cette chance« . Sa chasse lui a déjà fait visiter 6 villes du sud de la Nouvelle-Zélande et attraper près de 90 Pokémons et provoque un engouement international. Dans l’interview qu’il a consacré à The Guardian, on apprend que des personnes lui ont proposé leurs services comme des sociétés de transport qui lui ont proposé de l’amener à différents endroits afin qu’il puisse capturer tout les Pokémons.

Il dit avoir vécu de superbes moments grâces à l’application, notamment dans la ville de Sumner, lieux de chasse incontournable car « Il y avait une centaine de personnes qui chassaient. Certains de ces joueurs sont habituellement renfermés chez eux. La chasse aux Pokémons les amène dans le monde réel. C’était une super atmosphère, dès que quelqu’un remarquait un Pokémon, il criait pour alerter la foule« .

A voir aussi Des jeux de mots deviennent des illustrations

gif-supporters

 

 

A propos Quentin Heron

Passionné par l'actualité et le sport, je suis toujours à l'affût des nouvelles tendances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *