article-assurance-vie-cochon-dans-herbe

5 choses bonnes à savoir sur l’assurance-vie

Une chose à laquelle on ne donne pas souvent d’importance, c’est bien l’assurance-vie. Détrompez-vous, cela pourrait bien vous être utile, même si ce n’est pas pour aujourd’hui 😉 Voici quelques tips qui devraient vous éclaircir sur le sujet.

Une épargne à son rythme

Avec l’assurance-vie, vous pouvez choisir de programmer vos versements. C’est une souplesse qui vous permet de doser le rythme de votre épargne en fonction de vos capacités du moment. Cela permet de régler votre épargnes à votre rythmes, en fonction de vos capacités.

Mieux se préparer à sa retraite

La retraite est un problème existentiel de nos jours : entre les pensions qui baissent chaque année et la prise de retraite qui augmente également, on se sait plus où donner de la tête. Autant s’y préparer ! Vous avez la possibilité de transformer le capital de votre assurance-vie en rente viagère grâce à votre assurance. Vous recevrez des revenus réguliers jusqu’à votre décès (un peu bizarre à dire mais on y passera tous). Les retraits programmés ou rachats partiels programmés sont une autre solution pour obtenir un complément de revenus. Vous pourrez donc retirer une partie seulement du capital tandis que le reste continuera à prendre de la valeur.

Une épargne disponible

Contrairement aux idées reçues, le capital de l’assurance-vie est disponible à tout moment : vous pouvez effectuer un rachat partiel sans pour autant mettre fin au contrat.

Transmettre son patrimoine facilement

La clause bénéficiaire du contrat d’assurance-vie permet au souscripteur de désigner son ou ses bénéficiaires. Cela peut être son conjoint, ses enfants ou toute autre personne de son choix. Si le bénéficiaire est un conjoint ou un partenaire de PACS, les sommes versées sont totalement exonérées de droits de succession. Dans les autres cas, selon l’âge du défunt au moment des versements, les sommes versées bénéficient d’abattements fiscaux. Il faut savoir que le montant du contrat d’assurance-vie ne fait pas partie de la succession de l’assuré sauf si aucun bénéficiaire vivant n’est désigné au contrat. Dans ce cas, le capital décès du contrat entre dans l’actif successoral et ne bénéficie plus de son régime particulier.

Des avantages fiscaux

La fiscalité dépend du type de sortie effectuée : rachat total ou partiel, sortie en rente ou capital décès. En cas de rachat partiel ou total, seuls les intérêts ou les plus-values sont soumis à l’impôt sur le revenu. Il faut aussi savoir qu’en cas de licenciement, de liquidation judiciaire ou de mise en retraite anticipée du souscripteur ou de son conjoint : le rachat est exonéré d’impôt.

Alors, qu’attendez vous pour contracter une protection en assurance vie pour votre famille

A voir aussi Il divorce pour ne pas partager son immense gain au loto !

gif fun

publireportage

A propos Walid Zioui

J'aime le poulet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *