weed usa

Le tourisme cannabique est-il une réalité aux Etats-Unis?

La légalisation du cannabis récréatif a porté l’attention des médias et des touristes sur la Côte Ouest des Etats-Unis, mais Denver et Seattle ne devraient pas devenir la nouvelle Amsterdam avant longtemps. 

Commençons par un fait divers : en avril dernier, un artiste hip-hop un peu connu débarque dans un hôtel de Denver avant son concert pour le 420, la journée qui célèbre les fumeurs du monde entier. Le concert ne ressemblera pas à un concert ordinaire : depuis novembre 2012, la consommation récréative de cannabis est légale. Alors que le rappeur attend devant sa chambre, un membre de son équipe part demander à l’accueil de l’hôtel quelle est l’amende si les personnes fument dans leur chambre. Le caissier lui répond 250$. Le rappeur ayant réservé 10 chambres, il paie alors directement 2500$ pour pouvoir fumer.

gif weed wiz

Aussi absurde qui puisse paraître cette scène, elle montre bien les contradictions des nouveaux Etats où le cannabis est légal : la consommation est très rarement autorisée dans les dispensaires et les hôtels, et les touristes se retrouvent sans endroit où fumer. En d’autres mots, ni Denver ni Seattle ne sont devenus l’équivalent d’Amsterdam, tout du moins pas encore. Alors que les drogues récréatives sont toujours illégales aux Pays-Bas, la possession de moins de 5 grammes de cannabis est tolérée. Dans cet environnement de tolérance, les fameux coffeeshops se sont installés, permettant à toute personne majeure d’acheter par exemple des graines de cannabis ZATIVO et de consommer sur place du cannabis. 

gif weed

Les lois du Colorado et de Washington sont moins concrètes. Depuis 2012, les résidents de plus de 21 ans peuvent posséder jusqu’à 28 grammes de cannabis. Les non-résidents du Colorado n’ont le droit qu’à 7 grammes, alors que Washington ne fait pas de différence entre touristes et locaux. En revanche, dans les deux Etats, consommer du cannabis dans un lieu public est interdit. Les touristes peuvent donc réviser leurs envies de prendre un bang dans leur chambre d’hôtel, fumer dans un bar ou rouler un joint en forêt. 

C’est pour cette raison que Seattle réfute l’idée que la ville est devenue un paradis pour les personnes voulant juste consommer du cannabis. 18,6 millions de personnes ont visité Seattle en 2013, mais le cannabis y est certainement pour peu de choses en raison de l’ambiguïté légale entourant le cannabis. Le représentant de la ville dit que cela pourra être le cas dans le futur, mais qu’il reste encore beaucoup de restrictions légales.

Nous rappelons qu’en France, il est interdit de détenir toutes drogues.

A voir aussi 12 villes qu’un fumeur de cannabis doit visiter absolument

gif how high

Publireportage

A propos Walid Zioui

J'aime le poulet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *