les-meilleurs-jeux-arcades-des-annees-80

Les meilleurs jeux d’arcade des années 80

Les années 80 représentèrent l’âge d’or des jeux d’arcade car leur popularité a explosé à une époque qui précédait l’avènement des consoles. Voici notre vision des meilleurs jeux d’arcade arrivés sur le marché au cours de cette période.

 Pac-Man (1982)

Il n’y a aucun joueur de jeux vidéo vivant sur cette planète qui n’ait pas entendu parler d’une manière ou d’une autre de la légende qu’est Pac-Man. Il a pris vie sous la forme d’un jeu d’arcade au début des années 1980, lorsqu’il fut développé et lancé sur le marché par Namco. L’objectif du jeu était simple. Faire en sorte que Pac-Man dévore autant de boules que possible dans différents scénarios de labyrinthe sans se faire attraper par les fantômes. Il a fini par devenir un des jeux d’arcade les plus lucratifs de tous les temps en ayant généré 2,5 milliards de dollars rien que dans les années 1990.

meilleur-jeux-arcades-annees-80-peperboy-pac-man-arcade

Donkey Kong (1981)

Le personnage de Donkey Kong est apparu dans un certain nombre de jeux pour consoles commercialisées au fil des ans, mais tout a commencé en 1981, lorsque le développeur a lancé le jeu d’arcade original Donkey Kong. Les joueurs prenaient le contrôle du célèbre personnage de Mario qui a fait son apparition dans ce jeu des années avant d’avoir lui-même droit à sa propre franchise. Mario devait battre Donkey Kong sur un certain nombre de niveaux afin de sauver la princesse enlevée par celui-ci. Il s’agissait d’un jeu qui s’inspirait clairement du film King Kong, mais personne n’avait la moindre idée de ce qui allait suivre. Cette franchise seule a vendu plus de 40 millions d’unités dans le monde entier, et elle a également donné naissance à la franchise Super Mario Bros.

La Fortune Coin (1980)

Le premier de cette liste est en fait une machine à sous créée par la société de développement IGT qui était présente pendant un bon moment au cours des années 1970 sous différentes formes, mais qui est passée au niveau supérieur lorsque le développeur principal Walt Fraley a sorti une version avec plusieurs lignes payées dans les années 1980. Ce fut la première machine à sous qui a lancé l’industrie des jeux d’argent sur la voie des machines à sous plus complexes et plus divertissantes qui allaient remplir les casinos et finir par mener à un véritable phénomène qui a fait sensation en ligne.

meilleur-jeux-arcades-annees-80-fortune-coin

Mario Bros (1983)

Seulement deux ans après sa première apparition dans le jeu d’arcade Donkey Kong, le développeur Nintendo a offert au personnage de Mario son propre jeu d’arcade dérivé. Mario était un plombier italo-américain qui, avec l’aide de son frère Luigi, devait combattre un certain nombre de créatures menaçantes qui se glissaient hors des égouts sous les rues de New York. Ce jeu était le premier d’une longue série d’une franchise qui a révolutionné l’univers des jeux vidéo dans le monde entier. Il a fini par être reconnu comme étant un des plus grands jeux d’arcade de tous les temps, et depuis Mario est devenu le personnage phare de la marque Nintendo.

Track & Field (1983)

Certains joueurs plus confirmés parmi vous qui lisez cet article se souviendront probablement de la débâcle de la fièvre des boutons qui a accompagné la version SEGA Mega Drive de ce jeu d’arcade classique où vous pouviez courir les 100 mètres en 4,32 secondes et lancer un javelot à plus de 124 mètres. Cependant, avant l’époque de la sortie chaotique de cette console, il y avait la version arcade originale développée par Konami. La fièvre des boutons était tout aussi frénétique avec l’original dans lequel les joueurs pouvaient entrer en compétition pour remporter les 100 mètres, le saut en longueur, le lancer de javelot, le 110 mètres haies, le lancer de marteau et le saut en hauteur. La nature concurrentielle de ce jeu ferait ressortir le pire chez les joueurs pendant les décennies à venir.

Paperboy (1985)

Un jeu d’arcade qui se base sur le fait que le joueur prend le contrôle d’un livreur de journaux paraît difficilement ressembler à l’expérience de jeu exaltante que vous pourriez vouloir, mais aussi incroyable que cela puisse paraître, ce jeu a été un des titres les plus addictifs jamais lancé sur le marché. Développé par Atari Games, il mettait les joueurs au défi de livrer des journaux aux abonnés, de vandaliser les propriétés des non-abonnés et d’éviter les innombrables dangers qui parsemaient les trottoirs et la route. On dit que le nombre d’enfants qui ont déposé des candidatures pour devenir livreurs de journaux dans la vraie vie a explosé après la sortie de ce jeu.

meilleur-jeux-arcades-annees-80-peperboy

OutRun (1986)

Ces dernières années, des jeux tels que Gran Turismo et Need For Speed ont maximisé le potentiel des consoles pour livrer des jeux de courses visuellement éblouissants. Revenons dans les années 1980 et aux pionniers de ces titres qui se présentaient sous la forme de jeux tels qu’OutRun. Développé par SEGA, ce jeu permettait aux joueurs de se placer derrière le volant d’une Ferrari Testarossa Spider dans le but de ne pas avoir d’accident. C’était plus difficile que cela n’en avait l’air. Ce jeu de courses en 3D à la troisième personne a depuis été loué comme un des plus grands jeux de tous les temps en raison de ses graphiques innovants et de sa bande-son inventive.

Double Dragon (1987)

Si vous cherchez un jeu qui définit la norme pour les jeux d’arcade beat ‘em-ups, alors ne cherchez pas plus loin que Double Dragon développé par Technos Japan. Il était largement considéré comme étant la suite spirituelle du jeu Renegade lancé précédemment sur le marché par le développeur et comme ayant posé les bases pour des futurs titres comme l’emblématique Streets of Rage qui a conquis le hit-parade des ventes sur la Mega Drive de SEGA dans les années 1990. Les joueurs pouvaient prendre le contrôle de l’artiste des arts martiaux Billy Lee ou de son frère Jimmy au moment où ils arpentaient les rues pour se battre contre des membres des Black Warriors qui retenaient captive la petite amie de Billy. Le jeu coopératif de ce titre amenait l’expérience à un tout autre niveau.

Final Fight (1989)

Les développeurs de chez Capcom sont encore une fois sur cette liste et à juste titre parce que ce sont leurs jeux d’arcade avant-gardistes qui ont inspiré la génération suivante de jeux vidéo et qui ont amené l’industrie du jeu à un tout autre niveau. Un des premier beat ‘ems ups avec défilement sur le côté à arriver sur le marché fut le titre Final Fight qui posait clairement les bases pour le jeu Street Fighter 2 qui a révolutionné l’industrie quelques années plus tard. Le décor est la ville fictive de Metro City où les joueurs prennent le contrôle d’un des trois personnages que sont le maire et ancien lutteur Mike Haggar, le petit ami de sa fille, Cody, et le meilleur ami de Cody, Guy. Les joueurs doivent affronter le gang Mad Gear pour sauver la petite amie de Cody qui est aux mains de cette bande.

meilleur-jeux-arcades-annees-80-final-fight

Golden Axe (1989)

Ce beat ‘em up à défilement latéral est sorti avant que des jeux dans le même genre comme Streets of Rage et Street Fighter 2 n’arrivent sur le marché. Il est arrivé sur la table des jeux vidéo après avoir été développé par SEGA, et il est ensuite sorti sur les consoles Genesis et Master System SEGA en raison du très grand nombre de fans qu’ils avaient décroché dans les salles d’arcades. Inspiré par l’univers de Conan le Barbare, il emmenait les joueurs dans le royaume de Yuria où ils prenaient le contrôle de trois guerriers sous la forme du barbare Ax Battler, du nain Gilius Thunderhead et d’une amazone du nom de Tyris Flare. Les joueurs devaient sauver la puissante Golden Axe, ainsi que la famille royale retenue captive par l’entité démoniaque Death Adder.

A voir aussi Des jeux de mots deviennent des illustrations

gif-pleure-game-of-thrones-fin-de-la-serie

A propos Quentin Heron

Passionné par l'actualité et le sport, je suis toujours à l'affût des nouvelles tendances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *